Johanna Wagstaffe, animatrice de Fault Lines

io_route_vancouver_bloc3_frÊtes-vous prêt pour le « Big One »? Grâce à CBC Vancouver et à l’équipe derrière le balado original Fault Lines, les Canadiens en savent beaucoup plus sur ce tremblement de terre dévastateur qui menace la Colombie-Britannique. Et maintenant, ils peuvent aussi mieux s’y préparer.

La série, animée par la météorologue et sismologue principale de CBC Vancouver, Johanna Wagstaffe, a intéressé des centaines de milliers d’auditeurs de partout dans le monde. Dès la première semaine, Fault Lines s’est hissée à la première place du palmarès d’iTunes. L’équipe a également produit une vidéo pour aider les Canadiens à assembler leur propre trousse d’urgence en cas de catastrophe.

Q. Qu’est-ce qui vous a le plus surpris pendant la réalisation de cette série?
R. La candeur des personnes que nous avons interviewées. J’espérais que les scientifiques à qui nous avons parlé seraient francs à propos de notre manque de préparation en cas de tremblement de terre, et ils l’ont été. Les conversations que nous avons eues avec les responsables municipaux et les planificateurs étaient instructives. Ils ont réalisé que nous ne cherchions pas que de courtes déclarations, et c’est pourquoi leurs réponses étaient si franches.

Q. Quels conseils donneriez-vous à ceux et celles qui aimeraient découvrir le monde des balados?
R. Si vous vous passionnez pour un sujet ou pour une histoire, et même si ce sujet vous semble très spécialisé, il y a assurément d’autres personnes qui sont prêtes à écouter votre balado et à y contribuer. La réussite de votre projet passe par le travail d’équipe!<

Q. À quoi ressemble une journée typique pour vous à CBC/Radio-Canada?
R. Il n’y a pas une journée pareille, et c’est ce que j’aime! Dans le cadre de mon travail pour CBC News Network et CBC Vancouver, je suis toujours à l’affût de sujets intéressants liés à la météo et à la science, que je propose ensuite aux réunions de production. Après, je collabore avec les différentes équipes tout le long de la journée pour suivre l’évolution des sujets. J’aime beaucoup l’aspect « nouvelles » du travail avec les rédacteurs et les réalisateurs, et le fait de pouvoir échanger avec d’autres collègues météorologues et scientifiques. C’est le meilleur des deux mondes!<

— Sarah Lue, conseillère en médias sociaux, Communications d’entreprise

Publié dans Programmation | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Les Médias numériques de Radio-Canada organisent leur tout premier hackathon

Issu de la combinaison du mot hack (s’introduire sans autorisation dans un système informatique) et marathon, le terme hackathon a été créé par des groupes de développeurs qui défendent les principes d’open source (distribution et accès libre au code source). Un hackathon est synonyme d’innovation, car on y crée le plus rapidement possible des prototypes inédits. Compétition amicale et festive, le gagnant est déterminé par jury.

Le premier hackathon des Médias numériques aura lieu les 24, 25 et 26 mars 2017 à la Maison Radio-Canada, à Montréal. Il réunira des développeurs, des designers et des stratèges. Tant les employés de Radio-Canada que des acteurs de l’industrie sont invités à participer. L’événement, qui sera écoresponsable, encourage l’ingéniosité, la curiosité et la créativité des participants autour de valeurs communes, entre autres l’innovation dans le domaine technologique et l’accessibilité web, soit rendre nos plateformes accessibles aux personnes vivant en situation de handicap.

Photo MaximePour l’occasion, Radio-Canada ouvrira une partie de ses données afin que les 44 participants souhaités puissent développer un prototype d’application web ou mobile. Les gagnants remporteront une bourse, des titres de transports de la Société de transport de Montréal, des xBox One, des cartes cadeaux Microsoft, et plus !

Maxime St-Pierre, Directeur général des Médias numériques, souligne que : « la transformation numérique, c’est l’affaire de tous, et nous cherchons toujours à mettre en place des initiatives qui valorisent le dépassement de soi, et qui demandent audace, créativité et pertinence. »

Les inscriptions en ligne auront lieu du 30 janvier au 17 février. À vos marques, hackez, innovez !

-Dominique Gagné, Directrice, Intelligence d’affaires numériques, Médias numériques de Radio-Canada

Publié dans Technologie | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

À vous la parole : les critères d’un bon livre

Avec le dévoilement de la liste des concurrents retenus pour le concours Canada Reads, c’est le moment idéal d’annuler toutes vos activités du week-end au cours des prochaines semaines (selon votre vitesse de lecture). Cette fois-ci, le thème prend la forme d’une question : Quel est le livre indispensable dont les Canadiens ont besoin maintenant? Grande question : les concurrents ont donc beaucoup de pain sur la planche alors qu’ils se préparent à s’affronter pour l’obtention du titre.

Dans ce contexte, j’ai posé la question qui tue à certains des blogueurs littéraires préférés des Canadiens : quels sont les critères d’un bon livre?

46- Ashley MetzgerAshley Metzger : Selon moi, le développement des personnages est l’un des éléments les plus importants. Je veux que les personnages semblent réels, comme si je pouvais les croiser dans la rue. Je veux qu’ils aient des défauts et des vices, mais qu’ils sachent se racheter… Je suis aussi une grande adepte des styles d’écriture et de narration uniques. J’adore quand les écrivains essaient de repousser les limites de leurs genres en exploitant au maximum l’aspect le plus important d’un livre – le texte.


46-ArielAriel Bissett : Un bon livre est celui qui stimule mon imagination, de sorte qu’à chaque moment de la journée, je me dis « si seulement je pouvais lire ce livre maintenant! ». C’est un livre dont les personnages semblent vrais ou encore qui me donne un point de vue auquel je n’aurai pas pensé.

 


46-Giselle Book NerdGiselle (Book Nerd) : Un bon livre comprend les critères habituels : une intrigue parfaitement ficelée, une histoire captivante et des personnages bien développés. Je crois qu’un bon livre est celui qui est capable de créer un lien émotionnel exceptionnel se rapportant à moi personnellement. C’est ce livre qui me fait rire, pleurer ou les deux.

 


46-LuanneLuanne Ollivier : Ce livre me garde-t-il éveillée, à en tourner les pages frénétiquement afin de savoir ce qui se passera ensuite? Suis-je emportée par le récit? L’écho de l’histoire se prolonge-t-il après la lecture de la dernière page? Les meilleurs livres sont ceux qui me touchent : ils me font pleurer, rire, me mettent en colère ou me laissent perplexe. Ce livre remet-il en question ma façon de penser ou m’ouvre-t-il les yeux?


Si vous cherchez des suggestions de livre, Canada Reads est un bon point de départ. Ces histoires explorent différents points de vue qui rendent le Canada si unique. Ils nous aident aussi à réfléchir sur notre avenir en tant que nation. Ce thème tombe à pic, puisque nous célébrons le 150e anniversaire de la Confédération cette année. Bonne lecture, Canada!

— Sarah Lue, conseillère en médias sociaux, Communications d’entreprise

Publié dans La lecture | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Les dix marques les plus influentes du Canada

Tout juste sorti des presses! Ipsos et l’Institut des agences de communication viennent de rendre publics les résultats de leur étude annuelle sur les marques les plus influentes du Canada. Nous sommes ravis de vous annoncer que CBC a retrouvé sa place dans le groupe des dix marques les plus influentes après une absence de quatre ans. Si l’on considère l’ensemble des résultats, c’est la sixième année consécutive que CBC conserve son titre de marque médiatique la plus influente du Canada.

Nous voulions juste dire MERCI pour ce témoignage d’amour! Le sentiment est réciproque.

CBC hearts Canada

-Bonnie Brownlee, Directrice générale,Communications, Marketing et image de marque, Services Anglais

Publié dans Prix et récompenses | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Trois fois bravo pour les campagnes de charité des fêtes de cette année!

Voyez comment CBC/Radio-Canada a aidé nos communautés pendant le temps des fêtes!

Au cours du mois de décembre, les équipes de CBC/Radio-Canada de partout au pays ont produit un incroyable éventail d’émissions, d’événements et d’activités de financement afin de redonner aux communautés dans le besoin. Grâce au dévouement de nos bénévoles et à la générosité des Canadiens qui y ont participé, CBC/Radio-Canada a pu insuffler l’esprit des fêtes dans les foyers de familles démunies partout au Canada.

Si vous comptez parmi les milliers de canadiens qui ont contribué à l’une de nos campagnes de charité, que ce soit en aidant à l’organisation, en participant aux activités ou en versant un don, nous tenons à vous dire un GRAND MERCI au nom de CBC/Radio-Canada et de ceux qui ont profité de vos efforts. Nous tenons également à féliciter tous ceux qui ont participé à La grande guignolée des médias au Québec, dont les efforts ont fait de l’événement de cette année une campagne remarquable!

Découvrez ci-dessous les nombreuses façons dont nous avons aidé nos communautés d’un océan à l’autre, tout au long de la saison des fêtes :

-Kelly Broadfoot, Relations publiques, Communications d’entreprise

Publié dans Régional | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire