CBC News de retour à Moscou : faites connaissance avec l’équipe

L’année 2016 était à peine commencée quand Jennifer McGuire, directrice générale et rédactrice en chef de CBC News, a annoncé que CBC News retournait à Moscou avec un nouveau mini-bureau. L’équipe comprend la correspondante Susan Ormiston, la réalisatrice Corinne Seminoff et le vidéographe et monteur Jean-François Bisson. Malgré le décalage horaire de huit heures et leurs longues journées de travail, ils ont tous les trois généreusement pris le temps de répondre à nos questions.

« L’ouverture d’un nouveau bureau en Russie témoigne de notre engagement d’augmenter la présence de CBC News sur la scène internationale grâce à des investissements judicieux et ciblés.
En demeurant agiles et réceptifs dans un contexte où les priorités en matière d’actualités changent constamment, nous voulons informer nos auditoires sur le plus de sujets possible. »
– Jennifer McGuire, directrice générale et rédactrice en chef de CBC News

Susan Ormiston, première correspondante

File_005Pouvez-vous nous parler un peu de votre nouveau rôle? Notre travail est de couvrir la Russie et ses relations avec le monde. C’est un pays immense, et percer le mystère entourant le Kremlin, déchiffrer la réalpolitik et expliquer pourquoi c’est important pour les Canadiens est un défi en soi. Mon travail avec l’équipe consiste d’abord à réfléchir, puis à faire des recherches, tourner, enregistrer, interviewer, traduire, créer et diffuser des reportages pour toutes les plateformes de CBC News – services numériques, télévision, radio –, ainsi qu’à présenter des dossiers d’actualité et d’affaires publiques, en direct ou en différé.

Dans un bureau comme le nôtre, les choses peuvent être assez intenses. Quand il est 16 h à Moscou, il est 8 h du matin à Toronto et seulement 5 h à Vancouver. Comme CBC News Network présente son contenu en direct, à cette heure, les manchettes du jour commencent tout juste à déferler. Ça implique que parfois nous faisons le même jour une journée russe suivie d’une journée torontoise afin de garder les nouvelles fraîches et à jour selon nos échéances canadiennes.

IMG_3514D’après vous, pourquoi est-ce important pour CBC News de revenir à Moscou? À l’ère de l’interconnexion planétaire, il faut être sur place pour dresser un tableau fidèle des actualités qui nous touchent chez nous. On touche vraiment à la dimension concrète d’une situation quand on discute avec les gens qui la vivent et les leaders qui la contrôlent, et quand on en découvre les conséquences pour le Canada et pour le monde. La Russie – un pays dépendant du pétrole aux prises avec des difficultés économiques – est au cœur de l’actualité internationale. Sa politique étrangère s’étend à l’Ukraine, à la Syrie, à la Turquie, à l’Arctique et à la Chine – toutes des régions où le Canada s’implique. Le Canada participe à un programme de sanctions contre la Russie, qui en retour interdit la vente de certains produits canadiens. En gros, les présomptions qui ont cours en Russie et ailleurs doivent être réévaluées. Nous devons mieux comprendre le pays puissant et complexe qu’est la Russie.

Corinne Seminoff, réalisatrice

Pouvez-vous nous parler un peu de votre nouveau rôle? J’ai été la première réalisatrice de CBC affectée à Moscou. Comme j’ai travaillé ici pendant de nombreuses années, je connais la ville et je parle couramment russe. Mon rôle comporte plusieurs facettes et exigences. Je m’investis dans la planification éditoriale globale : je m’assure que nous couvrons toutes les actualités qui touchent ou qui concernent la Russie, je déniche les meilleures interviews et je décide des éléments à filmer ou à enregistrer. Je cherche aussi des sujets surprenants qui ne sont pas liés aux nouvelles de l’heure, et je détermine la meilleure approche possible. J’assure la plus grande partie de la traduction requise et je règle les problèmes techniques lorsque nous sommes en tournage, à des événements officiels ou en déplacement.

IMG_3278D’après vous, pourquoi est-ce important pour CBC News de revenir à Moscou? La Russie est un pays immense, une ancienne superpuissance qui joue aujourd’hui un rôle crucial dans le monde. Cela dit, avec le changement de ton entre la Russie et la majorité des pays occidentaux au cours des dernières années, on en vient à se demander dans quelle voie s’engage la Russie à long terme. Je crois que nous devons être sur place pour raconter cette réalité, mais aussi la culture et la vie quotidienne. La Russie est délaissée par bien des agences de presse depuis un bon moment, et je me sens privilégiée de faire partie de l’équipe déployée ici pour observer la transformation qui s’est opérée dans ce pays au fil des ans, analyser les obstacles qu’elle doit surmonter et comprendre comment tout cela influe sur ses interactions avec le Canada et avec le monde, et pour en faire rapport à nos auditoires.

Jean-François Bisson, vidéographe et monteur

File_003Pouvez-vous nous parler un peu de votre nouveau rôle? Je serai chargé de filmer et de monter du contenu vidéo à Moscou, et de trouver des façons de faire créatives et des idées amusantes pour produire des reportages intéressants pour tous les Canadiens. Pour moi, la difficulté sera d’établir de zéro un mini-bureau capable de répondre aux besoins techniques pour la télévision, la radio et les services numériques.

Comment vous êtes-vous préparé à cette nouvelle aventure? Beaucoup de préparation a été nécessaire sur le plan technique. Par exemple, il a fallu déterminer quel équipement apporter, quel type de connexion Internet on aura au mini-bureau, etc. Beaucoup de gens de CBC nous a aidés à rendre tout cela possible.

Pour en apprendre plus sur leur aventure à Moscou, suivez-nous sur Instagram. J’aimerais remercier Susan, Corinne et Jean-François d’avoir pris le temps de nous donner un aperçu de leur quotidien!

– Sarah Lue, conseillère en médias sociaux, Communications d’entreprise

Ce contenu a été publié dans Nouvelles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire