La série Real Talk on Race de CBC Montreal

Islamophobie, mouvement militant Black Lives Matter, femmes autochtones portées disparues et assassinées, allégations d’abus de la part des policiers de Val-d’Or, recours au « blackface » dans l’industrie du divertissement au Québec – à l’instar des citoyens de partout ailleurs dans le monde, les Montréalais sont confrontés à la question raciale.  

CBC Montreal a lancé récemment la série Real Talk on Race qui se penche sur la manière dont les citoyens vivent, voient et comprennent les différences raciales dans notre ville. À la base, cette série veut les inciter à avoir une conversation entre eux sur cette question, dans les médias sociaux, sur notre site web, à la radio et à la télévision.

C’est dans cet esprit que Shari Okeke, journaliste, et Nantali Indongo, réalisatrice de la série, ont rencontré Shelagh Kinch, directrice principale, CBC Quebec, pour parler franchement de Real Talk on Race.   

real-talk-on-race-editors-conversation

Pourquoi est-ce important que le radiodiffuseur public du Canada prenne part à cette discussion?

Shari : ​C’est toujours quand on arrête d’enregistrer que les gens commencent à me parler de certaines choses. C’est arrivé fréquemment qu’on me dise : « Tu sais, dans cette province, on est dû pour avoir une vraie conversation sur la question de la race. On n’en parle jamais vraiment. » Je l’ai entendu si souvent que je me suis dit que le temps était venu d’en discuter.

Nantali : Beaucoup de gens disent que le Canada est tellement politiquement correct, qu’on ne cherche qu’à être gentils et à ne surtout pas offenser qui que ce soit. En n’ayant pas de vraies conversations sur le sujet, on rate l’occasion d’aborder des situations où des gens sont lésés, particulièrement par nos institutions.

Nous devons parler de la question raciale à l’école. Nous devons en parler au travail. Et nous devons en parler dans le débat politique. On s’est bercé d’illusions, croyant que tout allait bien et qu’il n’y avait pas de problème.

Comment avez-vous vécu cette expérience de travail?

Nantali : Parce que je suis une personne de couleur et que je suis très près de ma communauté caraïbe de langue anglaise et des autres communautés des minorités visibles, j’ai une affinité particulière avec ce genre de sujet, ce qui m’incite à en traiter avec justesse. Nous voulons nous assurer que les personnes à qui nous parlons sont traitées avec respect, tout comme les choses qu’elles nous disent et ce qu’elles considèrent comme la « vraie façon d’en parler ».

Shari : On a appris beaucoup de choses de notre côté – notamment sur le plan du contenu rédactionnel – et c’est le cas pour de nombreuses personnes. J’espère qu’après cette expérience, on aura encore plus d’occasions de découvrir de telles histoires qui, autrement, seraient passées inaperçues.

J’ai pensé que le moment était propice pour proposer ce genre de sujets, parce que ces histoires ne font jamais les manchettes. C’est pourtant la réalité de bien de gens.

Qu’espérez-vous accomplir avec ce projet?

Shelagh : J’espère que le public réagira et qu’il communiquera avec nous en ligne, qu’il nous enverra des textos pendant nos émissions de radio ou qu’il nous téléphonera. Je veux vraiment savoir ce que la communauté en pense. C’est tellement important d’établir ce genre de contact.

Pour moi, ça ouvre la porte à une conversation avec l’auditoire, en général. On ne peut qu’en sortir gagnants et continuer à vouloir multiplier ce genre de liens.

Shari : L’objectif n’est pas de régler le problème – de toute façon, il n’y en pas qu’un seul. L’idée est de commencer quelque chose, de faire un pas important dans la bonne direction. C’est ce que j’espère.

Merci à tous d’avoir participé à cette série. Pour en savoir plus sur ce que les Montréalais avaient à dire dans ce dossier, rendez-vous sur  Real Talk on Race de CBC Montreal.

– Debbie Hynes, chef régionale, Communications, Marketing et Image de marque, Services anglais

Ce contenu a été publié dans Contenus Autochtones, Les gens, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire