Emily Mills : une source d’inspiration

Cette année, la Journée internationale des femmes a pour thème les transformations audacieuses et inspirantes, thème qu’incarne à merveille Emily Mills. En plus de son poste à temps plein d’agente principale des Communications à CBC, elle a orchestré la réalisation de la série HERstory in Black.

HERstory in Black, c’est le portrait de 150 femmes qui excellent dans leur domaine, qui font la promotion d’une plus grande diversité et qui contribuent à bâtir des communautés dynamiques. Ce projet est né de How She Hustles, un réseau réunissant plus de 5 000 femmes de tous les horizons. Pourquoi 150, demandez-vous? Emily a choisi ce nombre en clin d’œil au 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

Comment s’est passée la présentation de votre projet à CBC? J’étais heureuse, mais un peu inquiète. Nous avons tous des passions et des intérêts à l’extérieur du travail, et une de mes passions est de tisser des liens entre des Torontoises de toutes origines dans mon réseau How She Hustles. Faire se croiser cette passion et mon monde à CBC a été une expérience unique. Par bonheur, mon projet HERstory in Black a tout de suite été reçu avec enthousiasme. Je crois que nous avons tous appris dans ce processus, et que ces apprentissages nous serviront pour d’autres projets spéciaux.

Qu’aimeriez-vous transmettre à vos enfants sur la façon d’interagir avec les autres? Nos garçons apprennent déjà que les filles sont formidables et que le sexe n’a rien à voir avec le potentiel de chacun. Le respect est très important, et nous prêchons par l’exemple.

À l’occasion de la Journée internationale des femmes, que souhaiteriez-vous pour les femmes dans 10 ans? J’espère qu’elles se tiendront debout et qu’elles reconnaîtront leur propre valeur! L’humilité est une qualité que nous devrions tous avoir, mais j’aimerais que plus de femmes soient fières de leurs réalisations et prennent tout le mérite de leur travail incomparable. Je crois qu’un tel changement dans les mentalités pourrait transformer le monde : l’on verrait plus de femmes devenir des leaders et notre économie évoluer.

– Emily Mills, agente principale des Communications, services anglais

 

Ce contenu a été publié dans Les gens, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire